SPHÈRE CONVULSIVISTE
 
 Amen

L'Exote

une mélopée
spectrale et oraculaire



Commentaires de
La Thalamège
15 avril 2017

Et la suite de
La Thalamège
15 avril 2017



 Berlue d'Hurluberlu

Cantique
de la
plus haute
flamme

Acéphalopolis

Le Tabou
du Mana

Séminaire
de la Sphère

À l'aide, l'aède
 

 
Sphérisme


biographie
bibliographie
iconographie
contact
<< Retour
 
 
Sphère  > Amen

Anatole Atlas
Amen

 Miroir Sphérique


 « Seules des images dialectiques
sont authentiquement historiques. »

WALTER BENJAMIN

Qu'est-ce qui se passe ?
Pour la première fois, depuis les temps immémoriaux de sa damnation par l'Olympe, Atlas pris de vertige oscilla sur son axe aux Colonnes d'Hercule et s'écroula dans l'océan portant son nom.

L'âge des titans remontait à celui du silex.
Un seul pas lui fit franchir tous les millénaires jusqu'à la Silicon Valley.

Qu'est-ce se passe, en l'ère très libérale du laisser-faire laisser-passer ?

Qu'est-ce qui se passe, quand poser des limites au marché est la pire des fautes selon Christine Lagarde, chef du FMI ? Quand la criminalité financière est infiniment plus meurtrière que les diversions complices du terrorisme ? Quand une concurrence féroce pour l'accumulation des richesses impose fractures et désastres sans nombre ? Quand, sur ces abîmes, flotte l'image fallacieuse d'une harmonieuse globalisation ? Quand une logique tribale propre à la mafia gouverne tous les Etats ?

Qu'est-ce qui se passe pour cet être de passage qu'est anthropos, le seul être qui trépasse ? Quelle communauté nécessaire par-delà les identités contingentes ? Qu'est-ce qui se passe quand prospèrent les passeurs de clandestins dans un tour de passe-passe pour la gloire des assassins ?

Quand une économie de charognards prédateurs et déprédateurs se masque d'idéologies humanitaires ; quand la politique, de part et d’autre de l’Atlantique, ne se fonde plus sur le sens d’une parole publique mais sur les performances de showmen sponsorisés par des banquiers ; quand un vitalisme d'artifice farde la dévoration du vivant par ce travail mort qu'est le capital ?

Salle des pas perdus que ce labyrinthe aux miroirs de l'histoire humaine pour un descendant de Chronos condamné par les dieux. Mais aussi, comme disait Rimbaud : Tenir le pas gagné ! Tel est le mot de passe...

Ciel-Terre-Homme : relation de continuité entre anthropos et le cosmos.

*

On croit penser, on pense croire : quelle part de croire et de penser ? Comment relier terre et ciel sans l’Œil imaginal ? Faute qu’un rêve ne médiatise idéalisme et matérialisme, la querelle d’ivrognes entre profane et sacré, foi et raison, science et religion, se résout en la double démence d’une religion de la science et d’une prétendue science de la religion.

Blanche colombe de Jérusalem et chouette noire d’Athéna : votre conflit promet l’hécatombe d’un holocauste qui ridiculisera tous les massacres industriels du siècle XXe !

L’Homme-Oiseau de Lascaux propose donc ici le Phénix comme image dialectique réconciliant ces modalités complémentaires du psychisme : entre révélation prophétique et réflexion philosophique – l’intuition poétique. Entre l’angélie et l’exégèse – le qewrhma.

La Phénicie reliant les aires hellénique et sémitique, n’est-on pas sur les terres natales de l’aède ? Sa vision globale, depuis Homère, envisagea toujours un autre monde possible, parce qu’elle n’occultait pas ce qui était autre en ce monde-ci ; non sans assumer le point de vue des vaincus. Grâce à l’Œil imaginal, Thyl Ulenspiegel revit donc en ces pages pour y lancer un cri de guerre toujours en surplomb de la littérature universelle : Vive le Gueux !

 Emblème des Gueux

Le veilleur des Hespérides hérita de cette chanson de gestes jaillie voici juste 150 ans – dans ses dimensions épique, tragique et bouffonne comme d’amour courtois –, qui anticipait une théorie de la praxis dont certains éclats d’avenir se perçoivent en Atlantide.

Jean-Louis Lippert.

Passez
             passants
                             à pas lents
                                                 par les passages
                                                                              du passé :
                                                                                               L'AVENIR EST !


Kapitotal est un empire sur lequel jamais ne se couchent les faux soleils de la tour Panoptic


 L'Homme-Oiseau


Sommaire

9                        I       Le clin d'œil d'Allah

43                      II     Le Divan de Shéhérazade

85                      III    Discours après un 11 Septembre

125                    IV    Le poker du Mentir-Vrai

147                    V     La grande peur des Culs-Pelés

187                            L'Exote

197                            Exode de l'Exote

205                            Annexes

226                            Note finale

227                            Une mélopée spectrale et oraculaire


230  pages         20 €

ISBN   978-2-9601825-1-4
©  Miroir Sphérique, 2017


Parfois en librairies à Bruxelles et Paris

 Amen à Tropismes Libraires

Le livre est disponible à Tropismes libraires
11 Galerie des Princes à Bruxelles - Téléphone 02 512 88 52

Disponible aussi à la librairie À Livre Ouvert
116 rue Saint-Lambert 1200 Bruxelles - Téléphone 02 762 98 76

Et à la librairie du Centre Wallonie-Bruxelles
46 rue Quincampoix 75004 Paris - Téléphone 33 (0) 1 42 71 58 03

On peut aussi commander ce livre en versant 20 € sur le compte
BE87 0630 2994 9894 de Michèle Vingerhoets en mentionnant Amen
Confirmer la commande par email à sphere.convulsiste@spherisme.be
en récapitulant les données de versement, le nom et l'adresse de livraison

 Couverture

 4ème de Couverture

SPHÉRISME | RETOUR